L’opeyi – L’autre côté du réel de Simon Soul

Les interviews imaginaires et fantastiques des héros et méchants du Royaume d’Opéyi. Découvrez les !

DOCTEUR GRANZONGUE

Présentez-vous ?

rEuh… (Il crache), je suis Granzongue, diplômé de médecine de l’école de Boirazié. Ecole darwiniste fondée par le père des pères Lahot.

Où vivez-vous ?

Au Royaume d’Opéyi, par-ci par-là.

Vous êtes un méchant ou un gentil ?

Ça dépend des occasions. Ma médecine sert le Diable comme Dieu lui-même.

Dieu ? Le gars avec la grande barbe blanche ?

Oui, vous en connaissez d’autres ? En quoi est-ce étonnant ? Nous vivons au Royaume d’Opéyi.

Quels rapports avez-vous avec Simon Soul ?

(Il mime un rictus) mrgg, j’essaie de garder mon calme ! Mais depuis que ce Lapin et Monsieur Limaire ont fait copains avec cet être étrange venu de son « réel », il me persécute et m’empêche d’accomplir mes sombres desseins.

Avez-vous un plan ?

Oui, un méchant en a toujours un.

Vous pouvez le dévoiler ?

Je suis méchant, pas idiot.

SHOP

Retrouvez Granzongue dans l’album : Comment je suis devenu Simon Soul

LA DIABLESSE ET DENT BLEUE

L’interview imaginaire (et fantastique) de la Djablesse et Dent Bleue.

 

Présentez vous

Djablesse : Je commence, par politesse envers les dames ; Je suis La Diablesse dite Djabless. Fille d’une catin et d’un père buveur de rôm la liqueur du Royaume. Je suis née avec une infirmité de la jambe gauche.

Dent Bleue : Je suis le fils du Diable. Mais ce n’est pas officiel. Je ne suis même pas reconnu par lui et sa famille officielle. Ma mère a disparu mystérieusement quand j’étais gamin. Je suis un homme d’affaires touche à tout.

 

Comment vous êtes-vous rencontrez et qu’est-ce qui vous attire mutuellement ?

 

Djabless : J’étais dans un bar dans le quartier de l’eau-qui-dort à Bôlanville ville de Monsieur Limaire quand ce bellâtre m’a séduit en me demandant une cigarette mentholée. J’ai trouvé ça chou.

Dent Bleue : hm… oui. J’aime la menthe.

 

De quoi vivez-vous ?

 

Nous avons des terres mais elles sont impropres à de la culture agricole. Nous sommes dans la finance et possédons des parts dans une banque du Royaume. Elle fabrique de la monnaie mais nous avons du mal à attirer des investisseurs.

 

Vos activités sont illégales, est-ce pour cela que la bande de Simon Soul vous combats ?

 

Dent Bleue : Ne dis rien ma douce. Laisse moi répondre à cette question. Ce personnage vil  et malin venu d’on ne sait où est une plaie ! Et je mesure mes propos. En écrivant ses inepties (les contes de Simon Soul) sur ma femme et moi, nous sommes vus comme des imbéciles et des incapables.

 

Vous n’avez pas beaucoup de réussite. Comment supportez-vous ces défaites ?

 

Djabless : hm… Je ne parlerai pas ici des problèmes d’alcool de mon mari. Même idiot, il reste un être cher.

Dent Bleue : Merci ma chérie.

SHOP

Retrouvez La Diablesse et Dent Bleue dans l’album : Comment je suis devenu Simon Soul

LE CAPITAINE CHIEN-FER (Chef de la police au royaume)

L’interview imaginaire (et fantastique) du Capitaine Chien fer (chyen fè).

 

Hmm, Bonjour Capitaine comment allez-vous ?

C’est quoi ces familiarités ? Commençons qu’on en finisse !

 

Oui, pardon… Présentez-vous.

Je suis capitaine de la police coloniale du royaume d’Opeyi. Je manage une équipe d’une centaine de policiers. Tous dévoués et respectueux des lois.

 

Les lois d’un royaume dirigé par le Diable lui-même ?

 

Ses lois en valent bien d’autres. Les scélérats qui habitent le Royaume doivent craindre les forces de police justes et correctes. Voilà.

 

Les gens du royaume se méfient de vous quand même ?

 

Qui dit ça ? Je répète les scélérats et autres loufiats de la pire espèces : les compères Lapin, Mulet ou d’autres. Je m’occupe d’eux quand il faut.

 

Et Simon Soul ?

Celui-là, s’il n’était en cheville avec Monsieur Limaire, il aurait fini dans nos geôles accueillantes et « paradisiaques », je vous le dis !

 

Ce sont des menaces ?

 

Je ne menace pas. J’agis ou fais agir.

 

Pratiquez-vous la torture ?

 

Jamais. Il arrive qu’une rencontre se fasse entre matraques et manifestants mais c’est rare.

 

Mangez-vous des croquettes ?

 

Ça vous regarde ?

 

Merci capitaine chien fer.

SHOP

Retrouvez le capitaine Chien Fer dans l’album : Comment je suis devenu Simon Soul

Cet endroit étrange et  magique entre le réel moderne et une époque figé dans le passé des contes et légendes créoles et afro-caribéennes, abrite des habitants désabusés mais volontaires.

L’Opéyi est l’endroit où la Djabla company a établi son siège et règne en maître.

Malgré la beauté,

Malgré la magie,

Malgré la volonté de quelques résistants,

L’oppression domine et l’espoir se dissipe. Mais des forces du bien se rétablissent, se préparent dans l’ombre pour combattre, lutter contre le fatalisme et délivrer les habitants pris au piège par les forces du diable.